Echanges de maison : quelles assurances ?

En cas de souci pendant un échange de maison, mieux vaut prévoir que l’on est bien assuré avant de partir ! Un dégât des eaux, un départ de feu ou un vol peuvent arriver à n’importe qui, même bien intentionné…

Certaines assurances immobilières incluent une « assurance villégiature » qui vous permet d’être assuré dans le cadre de votre occupation d’un logement pendant les vacances. Demandez à vos hôtes s’ils sont couverts par ce type d’assurance. Un locataire temporaire a les mêmes responsabilités qu’un locataire à l’année.

Vous faut-il modifier votre contrat d’assurance habitation ?

Ce n’est pas obligatoire dans le cadre d’un échange de maison. Une bonne assurance multirisques habitation couvre toutes les garanties nécessaires au home exchange. Néanmoins, prenez le temps de contacter votre assureur pour être certains que vous en bénéficiez bien.

Dans les deux cas (vous, et les hôtes que vous recevez), vous devez obligatoirement souscrire une garantie de responsabilité civile dite de « villégiature ». Ainsi, si vous provoquez par accident un incendie ou un dégât des eaux, votre assurance paiera pour les dégâts.

Si l’échange se fait dans un pays étranger, vérifiez que votre assurance couvre bien géographiquement votre destination, et vice-versa.

Et pour les petits dégâts du quotidien ?

En cas de vaisselle cassée ou de petit incident domestique, comment procéder ? Dans le cadre d’un échange de maisons, ce genre d’imprévus se règle généralement de manière naturelle et en toute confiance : si quelque chose est cassé, l’hôte remplace le matériel endommagé à ses frais, pour un échange mutuel basé sur le respect – ce qui est la base des échanges de maisons.

Si un sinistre se déclare en votre absence dans votre domicile, vous devrez en assumer le paiement de la franchise. L’inverse étant vrai, vérifiez que la ou les personne(s) qui viennent séjourner chez vous ont bien un degré équivalent d’assurances.

Informez votre assureur

Avant de partir et au moment d’établir le contrat, informez bien votre assureur du nom et de l’adresse des occupants qui vont loger chez vous pendant une période déterminée. Avec une identité et des dates précises d’échanges, les formalités seront plus simples en cas de problème, et votre assureur pourra par la même occasion vous proposer de modifier ou ajouter des clauses à votre contrat, si elles n’y sont pas présentes.